L'espace et ses outils

La réalisation du concept se fait en aménageant des salles spécifiques avec des équipements qui permettent la stimulation des sens ou la proposition de détente.

Les salles sont tapissées au mur comme au sol de tapis de mousse dont la couleur est choisie en fonction de l'effet proposé.

Le blanc correspond aux salles dans lesquelles se déroulent des séances de détente.

Les couleurs vives sont réservées aux salles à visée stimulante.

Le noir aux salles de stimulations spécifiquement visuelles.

Les tapis de mousse et matelas offrent une atmosphère confortable tout en permettant le mouvement sans risque et réponse aux rnouvements du corps.

Cet effet est amplifié par l'utilisation de matelas à eau (à température du corps) ou à air.

En plus des outils proposés lors de l’aménagement de son espace Snoezelen, il est toujours intéressant de se constituer sa boîte à outils de petit matériel ( balles, tissus, objets médiateurs du toucher ). De même, il faut rappeler que c'est dans la qualité de la relation d'accompagnement que ces divers médiateurs peuvent prendre sens.

Rappel de quelques limites et règles :

Le lieu ou l'espace n'est pas une fin en soi ou un outil miracle, la démarche peut s'intégrer dans les espaces de la vie quotidienne.

L'espace ne doit pas être seulement une vitrine de l'établissement.

Il est essentiel d'être attentif à se garder de l'excès de stimulation.

Cette démarche mobilise l'accompagnant sur ses capacités relationnelles à échanger sur tous les registres.

Il n'existe pas d'obligations de résultats ou objectifs à atteindre en Snoezelen.

Se garder d'enfermer ou d'engendrer des stéréotypies.

Intégrée au projet d'établissement, elle doit faire l'objet d'une formation des professionnels intéressés par cette démarche.

Une charte institutionnelle délimitant ses règles et son cadre de réalisation invite les établissements à donner sens à la démarche.

Cet espace n'est pas seulement extérieur et visible, il est surtout et avant tout intérieur et personnel.

C'est une rencontre ou la sensorialité devient médiatrice du contact avec le monde et moyen de devenir, à la croisée du corporel et du psychique.

 

 

 

 

 

 

Suivez nous

FacebookTwitterGooglePlusPinterestTumblrInstagramYouTube